Muppet show des cigales.(AI août 2023)

L’AI est hébergé chez Gibulène, le petit escargot, il s’agit de faire commenter l’arrivée des touristes dans un camping par deux cigales.

Ragotumeur, cigale maugréeuse stridulait avec sa copine, Rihamer, la cigale malgracieuse.

─ Et ça va et ça vient de lointains ailleurs, ignorant l’empreinte carbone qu’ils laissent.

─ Ouais, ces touristes se la jouent doux rêveurs, alors qu’ils sont d’arrogants agitateurs venus des villes de béton surchauffées.

─ T’as raison ces fadas, ça nous griffe le sable des plages de leurs mégots quand ils ne nous empestent pas avec les fumigènes de leur sacrosaint barbecue.

─ Épitavu, l’autre margoulin avec camping-car, véritable hôtel sur roues même pas capable de le manœuvrer qu’il a été obligé de demander au gardien.

─ En tout cas, moi ils me font rire avec leur citronnelle à toutes les sauces, en spray, en crème, en gel, en bougie pour braver les escadrons de moustiques vampires.

─ Moi je comprends pas pourquoi ils mettent des chaussettes avec des sandales ou pire avec les claquettes ?

─ J’te l’dis, Rihamer, l’avait raison l’homme de Cro-Magnon qui racontait des préhistoires à ses enfants. « On ne fera pas d’un âne bâté un cheval de course. »

─ Justement vise un peu la pouliche, avec culotte et queue de cheval, embarrassée à s’étendre au soleil, tellement engoncée dans son bikini, qu’il en devient un riquikinini.

─ Ah bin au moins elle a des formes, pas comme nous avec nos mollets de coq et nos seins en mode œufs sur l’plat. Quand on a l’apparence d’une planche à pain, tu peux striduler à tout va pour aguicher le bellâtre, c’est pas gagné.

─ Mais ma chère moi qui ai roulé plus ma bosse que carrosse, écoute bien cette leçon qui n’est pas une calinotade :

Parce que je gobe tout, ragot et mensonge

On me croit niaise avec araignée au plafond.

Ma bonne humeur jamais ne chancelle

Face aux benêts et mécréants qui me harcèlent.

D’être la risée de mon corps par ces taquins

Ne me fait pas prendre ombrage des quolibets des vilains.

Même si l’on me prend pour une conne

On est toujours l’ahurie d’un autre…en bande

Alors je souris à ces ânes rubiconds

Pour qu’ils me croient heureuse, moi la faconde.

Apprend que ton bonheur fait chier les pignoufs.

─ En clair, tu suggères ne pas s’attacher aux gens qui nous dédaignent, pour éviter que notre bon cœur ne saigne.

─ Tu apprends vite, pas comme ces péquenots d’ici et d’ailleurs, qui n’ont plus aucune retenue et s’adonnent à d’innombrables incivilités dès qu’ils prononcent le mot « vacances », alors que le reste du temps ils militent pour le réchauffement climatique, la pollution des océans pas le plastique, les inepties politiques ou diplomatiques, l’invasion domotique…

─ Et tic et tac, mais quelle mouche te pique ?

─ Bin ils veulent oublier les tracas, mais ne savent-ils pas que ce monde dit rond, depuis longtemps a perdu la raison ?

─ Rassure-toi avec la météo concoctée par les Dieux de la pluie, ils vont comprendre. Bon c’est pas l’tout j’ai envie d’aller au cabinet, on joue à bombarder ceux qui, imprudents qui viennent s’abriter sous notre platane ?

19 Comments

  • c’est un délice, merci Mijo <3

    • Merci Gibulène, comme je disais à Licorne j’ai omis le mot Patito.

      • faute avouée est à demi pardonnée……….. nous sommes sur l’AI pas au bagne 😀

        • Ben dites-donc, elles strident sur tout ce qui bouge, ces cigales renfrognées!Après, si je les trouve la dent dure vis-à-vis des pauvres culottées équestres, z’ont complètement raison quand elles raillent les vrais faux écolos!
          🙂

          • Merci Lyssa Mara de ton commentaire pas pour piquer des vers avec un vocabulaire qui sort de l’ordinaire. J’adore 🙂

  • Ah, je les reconnais, ces gens qui « s’adonnent à d’innombrables incivilités dès qu’ils prononcent le mot « vacances », alors que le reste du temps ils militent pour le réchauffement climatique, la pollution des océans… »

    Ils économisent trois gouttes d’eau le lundi…et prennent l’avion le mardi…

    Mais attention, je suis « écolo », moi !
    (depuis 1985, exactement, j’avais une petite longueur d’avance…)

    Et les vacances (pas trop loin), ça me « tente »… !
    D’ailleurs, j’y cours…:-)

    Bises estivales.

    • Merci Licorne, tu m’as fait rire. Figure-toi que je crois avoir oublier le mot PATITO, alors que je comptais bien le placer. A force d’attendre d’être choisi par moi, le bougre s’est fait la mal le coeur en vrac 🙂

  • Très drôle et bien senti. Mais les touristes sont peut-être un mal nécessaire ?
    J’ai adoré tes filles avec « culotte et queue de cheval ».

    • Oui John, les touristes permettent à d’autres de survivre…

  • Aaaah, j’y crois paaaas ! T’as réussi à câler un poème là-dedans !!
    De mon côté, j’ai tourné les talons à cette difficulté pour me contenter d’une de mes proses-à-hics 😉
    Ravi de te retrouver dans ton DOMAINE, ma MiJo <3
    Encore bravo et à très bientôt, ici ou là…

    • Cooki David, merci de ta lecture. Oui il m’arrive de jouer avec les mots au gré des envies et des sujets proposés. Je m’en vais te lire 🙂 Oui à une autre fois en d’autres lieux 🙂

  • Bien joué Mijo, on s’y voit tout à fait dans ce camping, auprès de nous autres humains bardés de contradictions ;). De nombreux jeux de mots qui font sourire, la consigne est respectée de bout en bout, toujours un si(ré)gal ! Belle journée à toi, Sabrina.

    • Merci Sabrina de ta visite. Tu as dû remarquer que j’avais enfin mon nom de domaine maintenant. Suis trop contente. A bientôt de lire.

  • Zont oublié de chausser leurs lunettes de sept lieux, ces touristes !
    Quand ils verront dans quel état la Terre tourne, digérant guerres, gaz, IA et autres créations atomiques, il sera arrivé, le temps de la réparation.

    Commentaire signé à l’empreinte du carbone 14.
    Avec les félicitations de la préhistoire.

    • Je vois que d’autres que mi font partie du clan de la préhistoire 🙂 Merci de la visite 🙂

  • Bonne analyse des comportements contradictoires des « zhumains ». Je pense que nous avons vu la même pouliche 😉.
    Bonne semaine.

    • Merci Bernadette de ta venue et oui au gré des AI, il me semble que nous croisons souvent des personnages curieux qui ont bien plus en commun qu’ils ne l’imaginent, à moins que ce ne soit nous les bloggeurs de l’AI qui appartenions à une même famille d’humoriste écrivants.

  • 🤣🤣

  • jama

3 Pingbacks

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *